Start Trial



Le rôle de la DAF est en évolution : elle soutient les stratégies de croissance de l’entreprise et partage aujourd’hui son savoir-faire autour du traitement de la donnée. Aux avant-postes dans l’automatisation des tâches, elle acquiert un rôle de référence auprès d’autres directions. L’automatisation des processus financiers à faible valeur ajoutée permet aux DAF de se recentrer sur leurs missions en mutation : 60% d’entre eux envisagent de recourir à la RPA d’ici à 2022 !

Dans sa dernière étude sur la fonction Finance, Markess a interrogé plus de 80 décideurs : ils ont identifié les 6 enjeux majeurs de la digitalisation de leur fonction et les processus financiers à digitaliser ou automatiser en priorité.

Selon l'étude, « les enjeux de la digitalisation de la fonction Finance se positionnent en premier lieu autour d’une démarche d’amélioration et d’efficience de la fonction, où l’automatisation de certaines tâches à faible valeur ajoutée apparait en première place pour 81% des décideurs. »

Au regard des enjeux portés par la fonction Finance et de ses pratiques, la mutation du rôle des DAF se dessine : partenaire de la performance, data architecte, un rôle central et stratégique. L’automatisation représente un levier puissant : en offrant un axe d’optimisation, en allouant plus de temps aux directions financières pour se recentrer sur l’analyse, les propositions et la collaboration avec les autres départements.

Dans un but d’optimisation de leurs processus financiers, les décideurs interrogés ont à ce jour déjà recours à l’automatisation : 35% font déjà appel à la Robotic Process Automation (RPA) et 28% ont recours ou prévoient de recourir à l’intelligence artificielle (IA).

Téléchargez votre exemplaire de la Synthèse d’étude Markess sur la Digitalisation des Processus Financiers pour découvrir tous ces conclusions !

Lisez l’étude Markess