<img src="//trc.taboola.com/1222697/log/3/unip?en=page_view" width="0" height="0" style="display:none">

Resources

French Release Notes

UiPath v2018.4.1

Date de publication : 12 décembre 2018

Nouveautés

La dernière publication de 2018 nous offre une version Support à long terme et plusieurs fonctionnalités pour vous aider en termes d'évolutivité, de stabilité ainsi que d'expérience utilisateur.

Avec les environnements Citrix si populaires, nous développons davantage les capacités d'automatisation avec le support natif pour Citrix XenApps. Une fois le composant Citrix Remote Runtime déployé sur toutes les machines du serveur Citrix et la nouvelle extension Citrix installée sur la machine cliente, les éléments de tels environnements sont détectés en mode natif par Studio et le Robot. En tant que tels, les sélecteurs sont correctement créés, sans problèmes. Si cela vous intéresse, récupérez tous les détails ici.

Authentification

Vous avez demandé, nous avons livré. Cette version est fournie avec la prise en charge très attendue de SAML 2.0 qui permet à Orchestrator de gérer l'authentification unique. Vous pouvez désormais bénéficier de la vitesse et de la facilité d'accès de votre instance d'Orchestrator avec le même ensemble d'identifiants utilisés dans votre organisation. À cet effet, le nouveau paramètre ExternalAuth.Saml2.Enabled a été ajouté dans le fichier web.config. Pour plus d'informations sur la configuration et l'utilisation de cette nouvelle fonctionnalité, cliquez ici.

Ajout notable dans cette nouvelle version : l'authentification du Robot par carte à puce permet désormais de gérer la prise en charge des cartes d'accès commun et de la vérification de l'identité personnelle. En tant que tels, les Robots Unattended, Development et NonProduction peuvent simplement utiliser votre carte à puce pour démarrer les sessions sur les machines, outre la méthode conventionnelle. La méthode de connexion est sélectionnée facilement lors de la création ou de la modification d'un Robot. Vérifiez comment y parvenir sur cette page. Enfin, l'API Orchestrator, à savoir le point de terminaison /odata/Robots, a été mis à jour pour intégrer cette fonctionnalité. Un exemple est disponible ici.

Évolutivité

Pensez-vous que les Robots Attended flottants sont conviviaux ? Parfait ! Car, la fonctionnalité Robots flottants a été optimisée pour intégrer également les Robots Development. Cela est un important pas en avant pour garantir une gestion des ressources améliorée et plus pratique de vos VDI persistantes et environnements Hotseat. Créez et configurez vos Robots Development flottants et connectez-vous-y à partir de n'importe quelle machine définie.

Combiné au fait que vous pouvez à présent activer votre licence Studio depuis Orchestrator via le Robot qui les connecte, cela offre une expérience d'automatisation plus vaste, car vous pouvez exécuter, modifier et déboguer les workflows à l'aide des Robots Development flottants. Pour plus d'informations, cliquez ici.

Le mécanisme de planification d'Orchestrator a été considérablement amélioré en termes de performances. Par conséquent, l'activation de plusieurs planifications personnalisées dans des environnements en cluster n'a pas d'impact sur les performances des opérations système.

Extensibilité

Pour obtenir un partenariat bien plus fructueux entre votre automatisation UiPath et votre réseau d'applications existantes complexes, nous avons rendu possible l'utilisation des Webhooks avec Orchestrator. Vous pouvez désormais vous abonner aux événements Orchestrator et les envoyer vers les solutions DCM, BPM ou CRM externes. Plusieurs utilisateurs peuvent être informés, par exemple, s'il existe un nouvel élément dans une file d'attente donnée, si une planification a échoué ou si un processus a été mis à jour. Comme vous pouvez y être habitué à présent, l'API Orchestrator a également été mise à jour pour intégrer cette nouvelle fonctionnalité. Pour plus d'informations, reportez-vous à la documentation ici et aux exemples d'API ici.

Cette publication apporte la première instance du pack d'activités BAPI SAP (SAP BAPI). Ce paquet permet aux développeurs RPA d'invoquer une BAPI SAP à l'aide d'un workflow. Ce paquet est fourni avec un Assistant BAPI SAP (SAP BAPI Wizard) qui permet de générer un workflow pour une BAPI spécifiée. Vous pouvez ensuite invoquer ce workflow à partir de tout processus d'automatisation en utilisant l'activité Invoke Workflow File. Les activités Open SAP Connection et Close SAP Connection gèrent une connexion à l'instance de SAP. Elle est propre à chaque instance de SAP à laquelle vous vous connectez et, une fois obtenue, elle est stockée dans une variable IConnectionService propriétaire, et peut être utilisée par la suite dans tous vos projets d'automatisation pour vous connecter à la dite instance de SAP.

Réutilisation

Pour ne pas être obligé de configurer le même projet plusieurs fois, vous pouvez enregistrer en tant que modèle toute automatisation que vous créez désormais, ainsi que toutes ses dépendances, bibliothèques, workflows invoqués, composants personnalisés, etc. Vos modèles personnalisés sont ainsi immédiatement disponibles dans Studio, prêts à être utilisés pour les nouveaux projets et sont conservés dans les mises à jour ultérieures. Vous trouverez plus de détails disponibles ici.

Flexibilité

Centré sur les améliorations concernant le traitement des erreurs, le nouveau modèle de projet Gestionnaire global d'exceptions (Global Exception Handler) vise à exécuter un processus chaque fois qu'un workflow rencontre une erreur. Lorsque l'erreur se produit pendant l'exécution, le Gestionnaire global d'exceptions (Global Exception Handler) applique un pas-à-pas détaillé et effectue une action définie par l'utilisateur. Il peut poursuivre l'exécution et lever à nouveau l'exception, ignorer l'erreur, retenter l'exécution de l'activité ou abandonner l'exécution. Le Gestionnaire d'exceptions (Exception Handler) s'avère utile lors du débogage, car il suspend l'exécution, permettant ainsi d'inspecter l'application cible, de la corriger ou de retenter l'activité qui générait l'erreur. Consultez plus de détails sur le Gestionnaire global d'exceptions (Global Exception Handler) ici.

Envie d'utiliser la ligne de commande ? Vous souhaiterez peut-être savoir que démarrer les processus de cette façon est à présent courant sur tous les Robots, quel que soit leur type. Tant qu'un processus est disponible pour l'Agent (Panneau) Robot, vous pouvez le démarrer à l'aide d'une commande simple, ainsi qu'à l'aide d'arguments. Utilisé avec le Planificateur de tâches Windows, il s'agit d'une méthode efficace pour faire démarrer les processus dès qu'un utilisateur se connecte. Le processus approprié est téléchargé par le Robot avant exécution, ou mis à jour si nécessaire.

Traitement des documents

Le paquet IntelligentOCR a reçu une mise à jour majeure, car nous avons développé trois nouvelles activités qui permettent d'aborder le traitement des documents de manière beaucoup plus simple. Les nouvelles activités sont les suivantes :

  • Present Validation Station : permet aux utilisateurs assistés d'effectuer des opérations CRUD (Create, Read, Update, and Delete) en temps réel dans des documents à des fins de classification, et de validation et d'extraction des données humaines.
  • Prepare Validation Station Data : crée un pont entre l'activité Process Document de FlexiCapture et la nouvelle Station de validation. Cela garantit une expérience de validation des données beaucoup plus conviviale.
  • Digitize Document : offre une nouvelle méthode de génération de versions de texte à partir de documents entrants, permettant ainsi de traiter les formats PDF et la plupart des formats d'images.

Expérience utilisateur

Conçu pour simplifier la collaboration avec les Robots Attended, l'Agent (Panneau) Robot affiche les processus en cours dans un widget individuel, tout en permettant de suspendre, de reprendre ou d'arrêter l'exécution. Non seulement cela vous aide à surveiller les opérations du Robot, mais également à suspendre l'exécution en cas d'imprévus et de la reprendre une fois que tout est en ordre. Apprenez-en davantage sur cette page.

En outre, pour simplifier l'identification de l'étape que le Robot effectue à un moment donné, nous avons créé l'activité Report Status et l'avons ajoutée au pack d'activités Système (System), qui permet de créer un message d'état personnalisé qui s'affiche dans le panneau du Robot à un moment donné de l'exécution d'un workflow.

Redoublant d'efforts pour vous offrir une expérience utilisateur plus fluide, UiPath Platform intègre à présent le Thème foncé (Dark Theme) très attendu. Studio et Orchestrator ont tous deux adopté un gris relaxant, avec un peu de bleu en rappel de la signature couleur des produits. Les panneaux et les contrôles sont tous disponibles dans une nuance plus foncée. Toute l'IU est ainsi beaucoup plus attrayante et conviviale. Notez que cette fonctionnalité reste expérimentale pour Studio. Pour que le Thème foncé (Dark Theme) fonctionne, les projets d'automatisation doivent avoir comme dépendance au minimum UiPath.UIAutomation.Activities v18.4.2 et UiPath.System.Activities v18.4.1.

Si jamais vous voulez publier les licences sur une machine, vous connaissez les tâches fastidieuses consistant à contacter l'équipe de support informatique et à attendre que cela arrive. À partir de v2018.4, cela n'est plus un problème, car vous pouvez désormais activer/désactiver facilement les machines hors production et sans assistance. La gestion de l'utilisation de la licence dans ce scénario vous incombe à présent. Vous pouvez l'effectuer directement à partir de votre propre instance d'Orchestrator. Pour savoir comment faire, reportez-vous ici. Si c'est plutôt l'API qui vous branche, vous pouvez accéder à un exemple de requête ici.

Matrice de compatibilité

Le tableau suivant répertorie la version de Robot et de Studio qui fonctionne avec la version d'Orchestrator.

Notez qu'en ne mettant pas à niveau vers la dernière version disponible, vous ne bénéficiez pas des nouvelles fonctionnalités ou des correctifs de bogues ajoutés dans nos versions.

  Orchestrator v2018.4 Orchestrator v2018.3 Orchestrator v2018.2 Orchestrator v2018.1 Orchestrator v2017.1 Orchestrator v2016.2
Robot v2018.4 check_mark check_mark check_mark close-window-xxl close-window-xxl close-window-xxl
Robot v2018.3 check_mark check_mark check_mark close-window-xxl close-window-xxl close-window-xxl
Robot v2018.2 check_mark check_mark check_mark close-window-xxl close-window-xxl close-window-xxl
Robot v2018.1 check_mark check_mark check_mark check_mark close-window-xxl close-window-xxl
Robot v2017.1 check_mark check_mark check_mark check_mark check_mark check_mark
Robot v2016.2 close-window-xxl close-window-xxl close-window-xxl close-window-xxl check_mark check_mark

Vous trouverez plus d'informations disponibles ici.

Améliorations

Studio

Des améliorations ont également été ajoutées à la fonctionnalité de contrôle source dans Studio. Le Navigateur de référentiel (Repository Browser) récemment ajouté vous donne un aperçu des référentiels TFS et SVN, avec la possibilité d'avoir plusieurs projets à un seul emplacement, et de consulter celui de votre choix. Découvrez le navigateur de référentiel dans la documentation.

En poursuivant les efforts d'amélioration du traitement des erreurs et en élargissant tout le processus d'automatisation, les messages d'erreur relatifs à certains paquets d'activités manquants des workflows sont plus exhaustifs. Les activités manquantes ou non valides sont marquées dans le panneau Concepteur (Designer), tandis qu'une bannière d'erreur fournit des informations supplémentaires sur le workflow et ses conflits de dépendance non résolus. Apprenez-en davantage ici.

Vous pouvez désormais ajouter des flux NuGet personnalisés qui nécessitent l'authentification au Gestionnaire de paquets (Package Manager) via le fichier NuGet.config, et vous pouvez importer les paquets d'activités qu'ils contiennent dans les projets d'automatisation. Trouvez davantage d'informations ici.

Expression Editor dans le panneau Propriétés (Properties) conserve sa taille lors de la réouverture. Cela facilite la lecture du texte ou des expressions que vous avez enregistrés à l'intérieur.

Orchestrator

La validation a été ajoutée au point de terminaison /odata/Processes/UiPath.Server.Configuration.OData.SetArguments. En outre, notez que vous ne pouvez plus utiliser ce point de terminaison pour modifier les paramètres d'entrée et de sortie d'un paquet d'automatisation si vous le téléchargez dans Orchestrator via l'API, la page Paquets (Packages) ou le flux NuGet.

En outre, notez que la chaîne de caractères sérialisée des paramètres d'entrée et de sortie est à présent utilisée dans tout Orchestrator.

Nous avons simplifié le processus de création d'un Robot Attended standard, en supprimant le champ Mot de passe (Password). La cohérence entre les scénarios de création des Robots flottants et standard est un effet secondaire positif de la suppression.

Les champs de saisie d'adresses e-mail sont à présent limités à 254 caractères.

En termes d'installation, vous souhaiterez peut-être savoir que les programmes d'installation UiPathPlatformInstaller.exe, UiPathStudio.msi et UiPathOrchestrator.msi vérifient désormais également le système d'exploitation pour garantir un bon fonctionnement de l'écosystème complet.

SignalR a été mis à niveau vers v2.2.3 afin d'obtenir une communication WebSocket plus fiable et une meilleure gestion des ressources.

Les performances de suppression des Robots ont été considérablement améliorées dans le contexte d'un vaste déploiement.

Une boîte de dialogue de confirmation s'affiche à présent lorsque vous accordez à un utilisateur les autorisations de modification (Edit) des Robots. Cela s'ajoute aux autorisations existantes de modification (Edit) des paramètres, rôles et utilisateurs qui nécessitent la confirmation de l'utilisateur.

Les graphiques Tâches (Jobs) et Robots (Robots) du Tableau de bord (Dashboard) ont été améliorés afin d'obtenir une meilleure visibilité.

Activités

Une fonctionnalité que la plupart d'entre vous trouveront assurément simple, voire très agréable en termes d'ergonomie. Nous avons implémenté un contrôle de version sémantique dans tous nos paquets d'activités officiels. À partir de maintenant, vous pourrez bientôt vous rappeler toute version des activités qui deviendra disponible.

Problèmes connus

Studio

  • Le lancement du programme d'installation UiPathStudio.exe de Studio Édition communautaire, tandis qu'un autre programme d'installation est en cours d'exécution, entraîne une installation endommagée.
  • Lors de la copie d'activités dans le panneau Concepteur (Designer) d'un organigramme dans un autre, l'ordre n'est pas conservé. Cela ne se produit pas pour les activités copiées d'une séquence à une autre.
  • Lors de la création d'une bibliothèque à partir d'un modèle, le panneau Concepteur (Designer) n'ouvre pas automatiquement le fichier .xaml, sauf si le modèle de bibliothèque contient un fichier Main.xaml.
  • En raison de la nature expérimentale du Thème foncé (Dark Theme), des info-bulles, des messages d'erreur, des notifications et des boutons s'affichent en thème classique après la permutation.
  • Après avoir mis à jour Studio Édition communautaire UiPathStudio.exe, il est recommandé de fermer UiPath.Service.Host.exe et UiPath.Agent.exe avant d'ouvrir Studio.

Robot

  • La mise à niveau du client Citrix à partir de Citrix Receiver vers Citrix WorkSpace requiert la réinstallation de l'extension UiPath Citrix. Apprenez-en davantage sur cette page.
  • Citrix Receiver et Citrix WorkSpace sont également disponibles en tant qu'applications de plateforme Windows universelle (UWP). Vous ne pouvez pas installer l'extension UiPath Citrix pour ces applications. Utilisez l'application Citrix Receiver ou Citrix WorkSpace standard. Vous pouvez en savoir plus ici.
  • L'automatisation Native Citrix ne prend pas actuellement en charge la haute résolution. Vous pouvez éviter les problèmes possibles en désactivant les options de mise à l'échelle PPP dans votre client Citrix Receiver ou Citrix WorkSpace. Apprenez-en davantage ici.
  • En raison des problèmes de compatibilité entre plusieurs protocoles ICA et RDP, vous devez redémarrer toutes vos sessions Citrix actives après avoir installé UiPath Remote Runtime et l'extension UiPath Citrix. Vous trouverez plus d'informations disponibles ici.
  • De longues exécutions dans les environnements Citrix peuvent souvent entraîner une défaillance. Cela est causé par des limitations connues dans le moteur de rendu WPF, qui interrompent l'exécution du processus si la session de l'application Citrix atteint la limite d'expiration.
  • En raison de la limitation dans les bibliothèques NuGet, le nom de fichier ou le chemin d'accès complet doit être inférieur à 260 caractères.
  • La connexion du Robot à Orchestrator lors de l'exécution d'un processus suspendu indique le Robot comme étant connecté, mais sans licence.
  • Les arguments d'entrée ne s'affichent pas dans Orchestrator pour un processus démarré avec des arguments d'entrée et de sortie à partir de la ligne de commande.
  • L'envoi de texte à une zone de liste modifiable, telle qu'une boîte de dialogue Enregistrer, entraîne souvent le non-envoi du texte. Et cela en raison d'une limitation connue de la propriété Active Accessibility dans les zones de liste modifiables.

Orchestrator

  • La mise à jour d'Orchestrator v2016.2 vers une nouvelle version n'est pas possible si la base de données SQL contient des entrées en double. Comme solution de contournement, supprimez les doublons avant la migration de la base de données. Vous trouverez plus d'informations disponibles ici.
  • Si la base de données SQL compte plus de 2 millions de journaux, le processus de mise à jour expire. Si vos journaux sont stockés dans Elasticsearch, la mise à jour est fluide, quel que soit le nombre de journaux conservés à cet emplacement.
  • Dans de rare cas, si vous cliquez sur le bouton Allouer (Allocate), sur la page Locataires (Tenants), un message d'erreur s'affiche et la page est actualisée. Utilisez la page Licence (License) pour distribuer vos licences entre les locataires, si cela se produit dans votre environnement.
  • Pour les Webhooks activés, les charges utiles ne sont pas envoyées si vous interrompez ou arrêtez manuellement de force une tâche en cours.
  • Si de nombreux Robots ne répondent plus simultanément, l'événement du Webhook robot.status n'est pas déclenché.
  • L'événement du Webhook Job.created n'est pas envoyé à un système externe s'il n'est pas déclenché par un Robot.
  • Il est possible d'ajouter des Webhooks en double via des requêtes POST au point de terminaison /odata/Webhooks.

Activités

  • Si filtrée en utilisant la barre de recherche, la table dans la section Arguments de l'Assistant BAPI SAP (SAP BAPI Wizard) n'est pas actualisée lorsque vous accédez à la section Générer (Generate) et que vous revenez en arrière.

Résolution de bogues

Studio

  • Des correctifs ont été ajoutés à la fonctionnalité de semi-saisie automatique pour l'élément variables et arguments des projets d'automatisation.
  • Résolution d'un problème qui entraînait l'absence de réponses de Studio pendant une courte période après avoir entré un chemin d'accès réseau dans l'élément champ Emplacement des fenêtres Nouveau processus vierge (New Blank Process) et Nouvelle bibliothèque vierge (New Blank Library).
  • Résolution d'un problème qui empêchait la suppression de fichiers avec version sous le système de contrôle de versions TFS s'ils contenaient des modifications en cours.
  • Les fichiers situés dans des chemins d'accès avec des autorisations d'accès restreint peuvent à présent être ouverts dans Studio en lecture seule.
  • Résolution d'un problème qui entraînait la génération d'une erreur par le panneau Concepteur (Designer) lors de l'ouverture de workflows avec des noms contenant des caractères à double octet et des arguments ayant une valeur par défaut.
  • Expression Editor ne tronque plus ni ne masque la condition en entrée si écrite sur plusieurs lignes de texte.
  • Résolution d'un problème qui empêchait la publication des processus et bibliothèques sans descriptions dans Studio.
  • Les variables de type System.Windows.Forms.Integration sont à présent importées et utilisées correctement dans les projets d'automatisation.
  • Une erreur de validation se produisait lors de l'ajout d'une activité provenant d'un projet de bibliothèque qui importait des workflows créés dans une version antérieure à v2018.3 et qui utilisait des variables GenericValue.
  • Résolution d'un problème qui entraînait le blocage ou l'affichage incorrect de certains contrôles après une certaine période d'inactivité sur une machine de poste de travail distant.
  • Les projets créés dans Studio v2018.2 et enregistrés sur des lecteurs partagés, ne pouvait pas être migrés et ouverts dans v2018.3.
  • Le raccourci clavier CTRL+Tab ne basculait pas entre les workflows actifs si le focus était à l'intérieur du panneau Concepteur (Designer).
  • Dans certains cas, DiagTool générait des fichiers de rapports incohérents ou vides.
  • Une erreur de validation se produisait dans certains cas lorsque le type de variable était modifié dans le panneau Variables (Variables).
  • Dans le dossier de projet, le changement de nom d'un workflow et la suppression du fichier project.json entraînaient la génération d'un second fichier Main.xaml lorsque le workflow était ouvert dans Studio.
  • Si vous mettiez à jour votre extension Studio et Chrome, tandis que le navigateur était ouvert, une erreur s'affichait.
  • Résolution d'un problème qui entraînait une erreur de validation de workflow d'importation automatique des espaces de noms lors de la copie d'expressions VB dans les champs de saisie des activités.

Robot

  • Les caractères Kanji spécifiques n'étaient pas identifiés par l'activité Click Text.
  • Dans de rares cas, l'extension Java ne s'installait pas si elle se trouvait déjà sur cette machine et que le chemin de déploiement était trop long.
  • UIExplorer générait une erreur lors de la tentative de sélection de chaînes de texte spécifiques à partir d'un fichier HTML ouvert dans Internet Explorer ou dans Chrome.
  • L'utilisateur était déconnecté d'une machine RDP sur laquelle un Robot exécutait un processus. Cela ne se produisait que sur les versions Windows 10 Enterprise N 1709 et versions ultérieures.
  • La tentative d'installation de l'extension UiPath Silverlight, sans que la bibliothèque runtime Silverlight ne soit installée, levait une exception.
  • Les activités Type Into, Click, et Click Image réduisaient considérablement les performances de l'exécution des processus en cas d'utilisation dans Internet Explorer.
  • Les sélecteurs n'étaient pas générés pour les éléments à l'intérieur des IFrames sur les pages ouverts dans Chrome.
  • Dans certains cas, le sélecteur HtmlWindowName n'était pas pris en compte lors de l'automatisation des fenêtres contextuelles dans les automatisations du navigateur Web. Cela entraînait des actions erronées effectuées par les activités.
  • Les erreurs générées par des sélecteurs incorrects indiquaient un déclenchement par UiPath.Executor plutôt que par l'activité correspondante.
  • Certains caractères Katakana étaient envoyés incompatiblement lorsqu'ils étaient utilisés avec l'activité Type Into.
  • L'envoi du raccourci clavier Alt + F4 à une instance d'IE sous charge élevée ne parvenait pas à la fermer.
  • Les événements Click Trigger n'étaient pas détectés lorsqu'ils étaient utilisés dans l'application Adobe Reader DC.
  • Si vous verrouilliez l'écran d'une machine dans une session RDP active lors de l'exécution d'un processus, vous n'auriez pas pu vous reconnecter à la machine jusqu'à son redémarrage.

Orchestrator

  • Les versions installées des Robots sur une machine étaient affichées incompatiblement dans plusieurs unités d'organisation.
  • Les alertes « Robot ne répond pas » étaient reçues malgré la désactivation des alertes du Robot. Page (Profil (Profile) > section Alertes (Alerts) > Robots (Robots)).
  • Lorsque plusieurs nouvelles versions étaient disponibles pour un paquet, un clic sur le bouton La plus récente (Latest) mettait à jour le paquet de manière incrémentielle au lieu de le mettre à jour en un seul coup vers la dernière version. Cela arrivait si vous utilisiez un flux externe.
  • Le basculement sur une version antérieure d'un paquet dans un environnement entraînait la mise à jour de l'icône du processus associé dans tous les environnements contenant ce paquet. Cela arrivait si vous utilisiez un flux externe.
  • Les Robots Development ayant le même nom d'utilisateur n'étaient pas correctement sous licence si vous aviez acquis moins de licences simultanées que le nombre de Robots. L'un des Robots n'était jamais sous licence et il ne pouvait donc pas exécuter des tâches.
  • Le basculement depuis une clé API vers les identifiants de l'authentification de base lors de la sécurisation de votre flux externe empêchait l'affichage des processus. Cela se produisait lors de l'utilisation de la même URL de déploiement.
  • Dans de rares cas, dans les environnements Orchestrator avec un équilibreur de charge, la première session n'expirait pas après 1 minute si vous vous connectiez avec le même utilisateur sur deux navigateurs différents.
  • Si vous créiez une planification dans un environnement vide, les exceptions et leur arborescence des appels de procédure étaient consignées deux fois dans l'observateur d'événements.
  • Les exceptions de conflits métier, telles que les échecs de récupération des statistiques pour les graphiques, sont désormais consignées dans l'observateur d'événements sous la source Orchestrator.BusinessException.
  • Il était possible d'ajouter des expressions CRON non valides dans les planifications si elles étaient désactivées.
  • Une meilleure validation a été ajoutée à l'onglet Sécurité (Security) de la page Paramètres (Settings).
  • Il était possible de créer un processus à l'aide d'un paquet qui n'existait pas via les requêtes POST au point de terminaison /odata/Releases. Désormais, si vous essayez d'effectuer cet appel avec un paquet qui n'existe pas, une erreur est générée.
  • Un avertissement s'affichait dans l'onglet Paramètres (Parameters) de la fenêtre Modifier la planification (Edit Schedule), si vous remplaciez le processus initial par un qui contenait des paramètres d'entrée et de sortie.
  • Si vous modifiez l'e-mail d'un utilisateur Active Directory, Orchestrator ne pouvait pas envoyer un message de confirmation à l'adresse récemment ajoutée.
  • Résolution d'un problème qui vous empêchait de mettre à jour Orchestrator si vos activités et/ou paquets d'automatisation étaient stockés dans un dossier partagé et ne comprenaient pas les autorisations élevées spéciales. Désormais, lors de la mise à jour, UiPathOrchestrator.msi requiert uniquement l'accès en écriture (Write) au dossier partagé dans lequel vous stockez vos paquets.
  • UiPathStudio.msi ne supprimait pas l'extension Java via la fonctionnalité de modification.
  • Vous ne pouviez pas réinstaller Orchestrator si le dossier que vous utilisiez contenait des autorisations non valides.
  • UiPathPlatformInstaller.exe cessait de fonctionner si vous démarriez le processus d'installation sous un utilisateur spécifique, puis tentiez de désinstaller les produits sous un utilisateur différent. Désormais, le programme d'installation UiPathPlatformInstaller.exe peut gérer plusieurs sessions de connexion.
  • Une meilleure validation a été ajoutée au paramètre TenantId, lors de l'envoi des requêtes au point de terminaison /odata/Users.
  • Des enregistrements en double étaient renvoyés si vous effectuiez des appels aux points de terminaison /odata/QueueProcessingRecords/UiPathODataSvc.RetrieveLastDaysProcessingRecords(daysNo={},queueDefinitionId={}) et /odata/QueueProcessingRecords/UiPathODataSvc.RetrieveQueuesProcessingStatus().
  • Le point de terminaison /odata/Assets/UiPath.Server.Configuration.OData.GetRobotAsset a été désapprouvé. À la place, vous pouvez utiliser celui récemment ajouté : /odata/Assets/UiPath.Server.Configuration.OData.GetRobotAssetByNameForRobotKey via les requêtes POST. Dernier point, mais non des moindres, les activités Get Credential et Get Asset ont également été mises à jour afin d'utiliser l'appel susmentionné, si vous les utilisez avec Orchestrator v2018.4.
  • Les requêtes SQL pour les opérations en bloc entraînaient des blocages dans la base de données. Plusieurs ajustements qui améliorent les opérations en bloc en termes de performances ont été effectués.
  • Un utilisateur qui devenait inactif n'était pas automatiquement déconnecté de l'application lorsqu'il se trouvait sur la page Tableau de bord (Dashboard).
  • Un message d'erreur s'affichait lorsque vous tentiez d'ajouter ou de modifier un utilisateur sans disposer d'autorisations sur les unités. Cela se produisait si des unités d'organisation étaient activées dans votre instance d'Orchestrator.
  • Le message d'erreur Platform does not support setting SSL protocols on HTTP client handler s'affichait deux fois dans l'observateur d'événements au démarrage d'Orchestrator.
  • Un message d'erreur s'affichait lorsque vous tentiez de vous connecter à l'aide d'un mot de passe incorrect.
  • Un message d'erreur s'affichait lorsque vous décochiez la case Sélectionner tout (Select All) dans la fenêtre Gérer les environnements (Manage Environments) avant qu'elle ne soit entièrement chargée.
  • L'e-mail de confirmation concernant la création du locataire n'était pas envoyé malgré une adresse e-mail valide et des paramètres d'e-mail correctement configurés.
  • Un utilisateur pouvait voir le bouton Modifier (Edit) sur la page Environnements (Environments) sans disposer des autorisations appropriées.
  • Résolution d'un problème qui empêchait la réinitialisation de la numérotation des pages après l'application d'un filtre.
  • Plusieurs des dernières alertes générées ne s'affichaient pas dans le menu déroulant Alertes (Alerts).
  • Le champ Verrouillage du compte en secondes (Account Lockout Seconds) est à présent limité à une valeur de 2 592 000.
  • Un message d'erreur s'affichait lorsque vous remplissiez plus de 2 000 caractères dans le champ Réviseur (Reviewer) de la fenêtre Affecter un réviseur (Assign Reviewer). Le champ est à présent limité à 64 caractères.
  • Résolution d'un problème qui autorisait les utilisateurs à créer une file d'attente avec un espace vide pour un nom.
  • Un message d'erreur s'affichait lorsque vous tentiez d'ajouter ou de supprimer des Robots d'un environnement possédant au minimum 12 000 Robots.
  • Le même message de confirmation s'affiche à présent à la réinitialisation du mot de passe, que l'utilisateur existe ou non.
  • Les détails de l'utilisateur n'étaient pas récupérés lorsque vous importiez un groupe d'utilisateurs Active Directory dans une instance d'Orchestrator utilisant l'authentification Windows.
  • L'importation d'un groupe d'utilisateurs Active Directory sans définir d'unités d'organisation entraînait l'affectation de toutes les unités d'organisation existantes à chaque utilisateur.
  • L'actualisation de la page Files d'attente (Queues), tandis que les éléments étaient en cours de traitement, entraînait l'affichage de la file d'attente contenante deux fois sur la page.
  • Lorsque vous utilisez l'authentification Windows, après expiration de votre session, vous étiez redirigé vers la page de connexion (Login) d'Orchestrator au lieu de la page de connexion de Windows.
  • Résolution d'un problème qui autorisait un utilisateur Active Directory à voir les informations du tableau de bord sans disposer des autorisations appropriées. Cela arrivait lors de la connexion automatique au locataire par défaut après l'expiration de la session d'un utilisateur différent.

Versions des activités

Les paquets et les versions des activités suivants sont inclus dans les programmes d'installation et sont ajoutés en tant que dépendances, par défaut, à un projet récemment créé dans Studio :

  • UiPath.Excel.Activities - v2.4.6884.25683
  • UiPath.Mail.Activities - v1.2.6863.29868
  • UiPath.System.Activities - v18.4.1
  • UiPath.UIAutomation.Activities - v18.4.2