Start Trial

CLIENT: Schneider Electric Region: EMEA Industry: Manufacturing

Le RPA au service de la Global Supply Chain de Schneider Electric

Pour renforcer l’efficacité de sa Supply Chain, le Groupe a choisi le RPA dans le but de supprimer des tâches chronophages et sans valeur ajoutée, au bénéfice de ses collaborateurs.

Et, en pleine crise sanitaire, face à la nécessité d’accélérer les flux entre le Centre de Distribution européen et les sites distants non reliés à son système d’informations, elle a éprouvé sa réactivité en ayant recours à nouveau au RPA.

Retour sur expérience avec Lucas Audonnet Lean Digital Project Manager et Laurent Chantoiseau Lean Master Global Supply Chain Europe.

« L’efficacité de la Supply Chain est au cœur de notre métier. Depuis 2015 Schneider Electric est engagé dans un programme de transformation digitale qui a connu un tournant en 2017 avec la mise en œuvre de la stratégie TSC 4.0 (Tailored Sustainable Connected Supply Chain). Dans ce cadre, notre mission est d’améliorer la performance des usines et centres de distribution en Europe grâce à la digitalisation. Notre culture du lean management et le degré de standardisation de nos processus sont propices au RPA qui constitue l’un des axes d’amélioration de notre offre client, interne comme externe. Ainsi, depuis deux ans, nous avons lancé des projets de RPA dont le premier a vu le jour en décembre dernier »

Lucas AudonnetLean Digital Project Manager

Se recentrer sur les cœurs de métier

Supprimer des tâches sans valeur ajoutée pour permettre aux collaborateurs de se recentrer sur leur cœur de métier a guidé la démarche de Schneider Electric :

« L’une des composantes de notre culture d’entreprise est la position centrale de l’humain. Responsabiliser, rendre autonome et recentrer les collaborateurs sur leur cœur de métier est le moteur de notre action orientée vers la satisfaction du client »

Laurent ChantoiseauLean Master Global Supply Chain Europe

Supprimer les tâches rébarbatives et chronophages

L’un des sites industriels de Schneider Electric fabrique des tableaux électriques destinés aux immeubles d’habitation comme aux locaux professionnels et infrastructures industrielles. Ces tableaux sont livrés montés et câblés. À la réception des cahiers des charges pour leur fabrication, ceux-ci sont imprimés, de même que les étiquettes nécessaires à l’identification des circuits électriques et des disjoncteurs. Le travail de préparation des documents destinés aux opérateurs, chargés du montage des tableaux électriques chez les clients, est fastidieux. La mise en place d’un robot capable d’ouvrir les documents et de lancer les impressions a permis aux deux collaborateurs, précédemment dédiés à ce travail, de dégager du temps utile à l’accompagnement des équipes.

« UiPath a consacré 2 jours ½ au développement de ce projet pour un résultat qui fait le bonheur des collaborateurs, soulagés d’une tâche rébarbative et chronophage. Elle était typiquement adaptée à l’automatisation : le robot a pris le relais pour exécuter une tâche sans valeur ajoutée, au bénéfice des collaborateurs »

Lucas AudonnetLean Digital Project Manager

Accélérer les flux en pleine crise sanitaire

Dans le cadre de la crise sanitaire liée à la COVID 19, une nouvelle supply chain a été mise en place pour approvisionner, à partir d’un centre de distribution international, les différents sites de Schneider Electric en Europe en équipements de protection individuels. Le fait que ces sites n’étaient pas connectés (via son ERP) à un des centres de distribution internationaux, supposait de dédier une personne à la prise de commande, dans une période complexe. Le recours à l’automatisation de cette tâche grâce à un robot et la mise en place d’une boîte mail générique a permis de ramener le temps de traitement d’une commande à 2mn contre 4h. De plus, en cas d’erreur lors de la passation de commande, le signalement est très rapide.

« D’une part cette expérience a permis de démontrer que le RPA n’est pas forcément un processus long et complexe, et d’autre part, dans des situations de contrainte demandant une forte réactivité, il apporte une solution efficace. Nous avons également appris qu’il est possible de procéder par étape dans la robotisation des tâches, à condition de pouvoir les prévoir ou de les connaître. Par exemple, au départ d’un seul flux (France en l’occurrence) on peut élargir l’automatisation à plusieurs flux (en Europe) ; il en va de même pour la commande qui peut passer d’un produit à plusieurs produits »

Laurent ChantoiseauLean Master Global Supply Chain Europe

« La technologie RPA n’en est pas à ses débuts en Europe. Les expériences menées dans le domaine jusqu’alors n’étaient pas concluantes et ne figuraient pas dans nos priorités dans le déploiement de la Smart Supply Chain. Nous avons développé, mis en œuvre et stabilisé les technologies prioritaires de la Smart Supply Chain et nous pouvons dès lors nous concentrer sur des projets de RPA. Nos collègues en Chine, en déployant certaines solutions de RPA avec des retours positifs, nous ont permis en Europe de suivre cette voie, et notamment avec UiPath. »

Lucas AudonnetLean Digital Project Manager

Standardiser les process en amont et assurer un hyper care en aval : les clés du succès

Si la standardisation des process en amont est cruciale, en aval, l’accompagnement après la mise en œuvre du projet RPA constitue également une étape clé. Ces différentes phases aboutissent à l’émergence d’une méthodologie éprouvée.

« La difficulté réside dans la définition du process : savoir bien l’expliquer, pour bien le comprendre. Malgré des standards existants, il faut réellement entrer dans les détails. Tout en observant une grande précision dans le cheminement logique, on ne peut négliger aucun détail car il pourrait révéler des complexités. Chacun sait que le diable se cache dans les détails ! »

Laurent ChantoiseauLean Master Global Supply Chain Europe

« Parfois même, il est nécessaire de faire évoluer certains logiciels pour que le RPA fonctionne correctement. Mais au-delà de ces prérequis, l’efficacité est au rendez-vous ! De plus, dans le cadre de nos projets RPA, nous avons assuré un suivi étroit après le Go live, incluant les débogages éventuels et la prise en compte rapide des modifications à apporter. »

Lucas AudonnetLean Digital Project Manager

Accompagner la montée en compétences des équipes

Les nouveaux outils de la digitalisation, dont le RPA, permettent une montée en compétences des équipes qui est évaluée au sein de la Global Chain Academy de Schneider Electric ; celle-ci met à disposition des collaborateurs tous les outils dédiés à l’apprentissage, sur la base du matériel fourni par UiPath notamment. Cette démarche s’inscrit évidemment dans un plan de formation plus large.

« Aujourd’hui, nous cherchons les économies d’échelle dans le déploiement des RPA et nous nous appuyons sur notre Centre d’Excellence en Inde. Lorsque nous aurons exploré toutes les sources de standardisation dans nos usines et centres de distribution, nous nous tournerons sans doute vers le déploiement de RPA propres à chaque collaborateur pour des tâches spécifiques…»

Lucas AudonnetLean Digital Project Manager

Prêts pour votre propre Success Story?

Nous sommes à votre écoute. Nous vous accompagnons à chaque étape de votre parcours.

Contactez-nous